Devis traduction juridique

Vous avez besoin d’établir un devis pour une traduction dans le domaine juridique ? La tarification dépendra de plusieurs facteurs. Si vous choisissez un traducteur spécialisé dans un domaine précis par exemple, les coûts seront plus élevés certes, mais le résultat sera en adéquation parfaite avec vos attentes.

  • Quels sont les autres bienfaits obtenus auprès d’un professionnel de la traduction ?
  • Quels paramètres permettent d’évaluer et de justifier le devis ?
  • Qu’en est-il des délais de livraison ?

Découvrez nos services et demandez votre devis gratuitement et sans engagement.

Un traducteur natif pour la maîtrise de la langue

Nous sommes intransigeants sur un aspect de la traduction : la mission doit être attribuée à un natif. En d’autres termes, vous bénéficiez d’un spécialiste qui traduit vers sa langue maternelle, dont il maîtrise logiquement l’intégralité du vocabulaire et des expressions propres. Nous prenons le soin de choisir les meilleurs traducteurs de manière minutieuse. Cette mission exige de multiples compétences professionnelles. Rigueur et fiabilité figurent parmi les principales qualités, afin de s’assurer d’un travail bien fourni et de respecter les délais. À cela s’ajoute une relecture systématique des textes avant livraison.

Spécialisation sur le domaine concerné

Quel que soit le type de document que vous soumettez, nous sommes en mesure de proposer un devis adapté :

  • Juridique : contrat, expertise, statuts
  • Informatique : notice, manuel d’utilisateur, FAQ
  • Industriel : brevet, appel d’offre, normes
  • Scientifique : rapport, thèse, protocole
  • Commercial : dossier de prospection, brochure, communiqué
  • Finance : audit, bilan d’expertise, procès-verbal

Nous fournissons un traducteur spécialisé dans le domaine d’activité en question. En plus de connaître parfaitement la langue de destination, il en maîtrisera le jargon selon le secteur abordé. Les tarifs d’un traducteur spécialisé sont légèrement plus élevés au moment d’établir un devis, par rapport à ceux d’un généraliste. Mais voyez plutôt cette différence de coûts comme un bon investissement afin d’obtenir un excellent résultat. Nous mettons aussi à disposition des professionnels dans d’autres domaines : art, agroalimentaire, cosmétique, architecture, écologie, géographie, histoire, littérature, politique, sous titrages, tourisme, sport, textile, transports etc.

Respect des délais de livraison

Votre devis intégrera également les délais de livraison. Vous déboursez une enveloppe. De ce fait, vous êtes en droit d’exiger le respect du timing, que nous mettons un point d’orgue à honorer. Il s’agit d’un gage de qualité de service auprès de notre clientèle, d’un côté. De l’autre, il s’agit aussi d’entretenir notre image de société sérieuse. Logiquement, le devis et les délais de livraison dépendent du volume de texte à traduire.


Focus sur la traduction juridique

La traduction juridique est dédiée à tous les documents qui présentent des informations d’ordre légal. Il s’agit d’une branche spécialisée de la traduction, qui implique une tarification à part. Quelles sont les dispositions spécifiques à ce domaine ? À qui faut-il confier une telle mission ? Et comment définir le cadre qui entoure ce secteur ?

La traduction juridique, qu’est-ce que c’est ?

Chaque spécialisation se distingue par le domaine d’activité dans lequel est classé le document à traduire. La traduction juridique est ainsi destinée aux textes de lois ou aux procédures juridiques et administratives. Le devis dépendra de la nature du document, du niveau de complexité de la mission et des compétences du professionnel. Les documents juridiques peuvent prendre l’apparence d’un procès-verbal, de statuts, de décisions judiciaires ou encore d’extrait Kbis. Il existe deux types de traduction juridique, en l’occurrence assermentée et libre.

La traduction juridique assermentée

Le document est ici confié à un traducteur juridique professionnel, qui a prêté serment auprès de la Cour d’Appel et qui bénéficie d’un statut d’officier ministériel. Un texte traduit de manière assermentée se démarquera par plusieurs éléments. Il sera daté, signé et scellé par un notaire public. Voilà pourquoi les institutions publiques exigent de faire appel à un traducteur assermenté, également appelé traducteur officiel. De sorte à certifier le rendu comme officiellement conforme à l’original. La traduction juridique assermentée est par exemple obligatoire pour tout document à destination d’un ministère, d’un tribunal ou d’une ambassade.

La Cour d’Appel de chaque région dispose d’une liste de traducteurs assermentés exerçant dans la zone concernée. Vous pouvez consulter cette liste afin de trouver le professionnel dont vous avez besoin.

La traduction juridique libre

La différence se situe au niveau du statut du traducteur, qui n’a pas prêté serment auprès d’une Cour d’Appel. En d’autres termes, vous pouvez opter pour une traduction juridique libre si le document n’est pas adressé à une entité officielle. C’est le cas pour un texte dont l’usage restera à un stade privé par exemple.

Un devis de traduction libre sera moins généralement moins élevé par rapport à une traduction assermentée. Mais cela n’enlève rien à la qualité du travail. Cependant, il est tout à fait logique de débourser une enveloppe plus conséquente auprès d’un traducteur assermentée pour obtenir une certification officielle. 

Les compétences requises d’un bon traducteur juridique

En tant que traducteur tout d’abord, il se doit de maîtriser les subtilités de son métier. Il maîtrise toutes les facettes de la traduction professionnelle en général. Puis en tant que traducteur juridique, il doit connaître sur le bout des doigts les réglementations en vigueur à la fois dans le pays de la langue source et dans le pays de la langue de destination. De cette façon, il sera capable d’adapter sa traduction en fonction des similitudes et des différences entre les lois des deux nations en question. Cet aspect du métier est dénommé « localisation ». Il consiste à adapter le rendu à la zone géographique à laquelle il est destiné, selon le contexte local. Le devis s’adaptera logiquement à ce niveau de compétences avancé.

Puisque le droit comporte plusieurs ramifications, les traducteurs peuvent approfondir leurs connaissances en droit civil, droit des affaires, droit fiscal, droit du travail etc… Si vous devez traduire des statuts par exemple, contactez un traducteur spécialisé en droit des affaires. La tarification sera logiquement fonction de cette spécialisation.

Conclusion

Le choix de s’adresser à un traducteur juridique assermenté ou un traducteur juridique libre dépend de l’entité de destination du document. Les deux assurent une excellente qualité de travail. Mais un professionnel assermenté garanti la certification officielle du texte traduit. Vu que le droit comprend plusieurs branches, il importe de choisir son prestataire selon sa spécialisation en droit fiscal, droit du travail, droit civil ou autres.